Vous avez sauté le pas et venez d’acquérir un appartement ou une maison et vous désirez agrandir une pièce en abattant un mur ? Bonne idée, mais avant d’entreprendre les travaux, assurez-vous que le mur ne soit pas porteur au risque de recevoir l’étage supérieur sur vos têtes ! Mais alors, comment savoir si un mur est porteur ?

Attention, cet article ne se substitue pas à une étude technique menée par un bureau de contrôle ou un bureau d’études techniques habilités à examiner la structure de votre bâtiment.

Tout d’abord, voici comment l’on pourrait définir un mur porteur : c’est un mur qui soutient sa propre charge et les charges verticales qui s’exercent sur lui : dalle ou mur des étages supérieurs… Avec le temps, certaines parties de bâtiment – le plus souvent dans les bâtiments anciens – des dalles peuvent s’affaisser et peser sur des cloisons : on les appelle alors « cloison semi-porteuse » et sont à considérer de la même façon qu’un mur porteur.

Remplissez dès maintenant notre formulaire de contact

En quoi est construit un mur porteur ?

Contrairement à l’idée communément admise, un mur porteur n’est pas forcément construit en béton. Des murs porteurs peuvent être construits en brique ou en parpaing. Les cloisons légères en plâtre, en bois ou en carton ne sont évidemment pas porteuses.

Ouverture d'une baie

casser un mur porteur pour ouvrir une baie

Comment savoir si un mur est porteur : ne pas toujours se fier à son oreille

Comme on l’a dit précédemment, les murs porteurs peuvent être construits en brique ou en parpaing. Donc, si un mur sonne creux lorsque vous tapotez dessus, cela ne veut pas forcément dire que c’est un mur ordinaire.

Par contre, vous pouvez tapoter le long des différents murs d’une pièce : si des différences de tons apparaissent nettement, le mur qui sonnera plein sera probablement un mur porteur.

Mais là encore, la méthode a ses failles : un mur en pierre recouvert de plusieurs couches d’enduit pourra sonner creux…

L’emplacement d’un mur et son épaisseur peuvent vous indiquer si un mur est porteur ou non

Si le mur que vous sondez est situé en façade, vous avez affaire à coup sûr à un mur porteur.

Comment savoir si un mur est porteur ? Jugez son épaisseur : si son épaisseur dépasse 15 cm, c’est que vous avez affaire à un mur porteur.

Comment savoir si un mur est porteur : une investigation s’impose

Si un plancher s’appuie directement sur un mur, ou si des poutres reposent sur un porteur, il est forcément porteur.

Malheureusement, les poutres sont parfois cachées par un faux-plafond. Il convient alors de pousser l’investigation en passant la tête derrière le faux-plafond. Si l’on voit des poutres s’appuyer sur le mur, c’est qu’il est porteur.

Regarder derrière les faux-plafond vous permettra également de repérer si le plancher s’appuie sur le mur qui est alors forcément porteur.

La forme des dalles de plancher peuvent également être un indice concordant pour reconnaitre un mur porteur. Comment savoir si un mur est porteur ? Regardez la forme de la dalle. Si celle-ci est de forme rectangulaire, il y a de fortes chances que la dalle s’appuie sur deux murs porteurs. Si elle est de forme carrée, la probabilité est grande que la dalle s’appuie sur 4 murs porteurs (sans toutefois être à 100% sûr : elle pourrait s’appuyer sur 2 murs porteurs comme la dalle rectangulaire).

Votre plancher peut également constituer un faisceau d’indice. Si vous pouvez avoir accès au-dessous du plancher, observez si celui-ci repose sur des poutrelles en acier ou en béton. Les murs où reposent les poutres sont forcément porteurs.

Il existe parfois des cas où la dalle est pleine où le béton est coulé sur place. Malheureusement, dans ce cas, sans les plans de ferraillage, il est impossible de savoir où reposent les appuis de la dalle, et partant, où se situent les murs porteurs. Dans cas, il est fortement recommandé de faire appel à un bureau d’études techniques qui aura le matériel nécessaire pour mener une investigation approfondie.

Ouverture mur porteur cuisine terrasse

Ouverture d’un mur porteur pour installer une baie vitrée qui donne sur la terrasse

Comment savoir si un mur est porteur : dernières recommandations

Si vous êtes dans une zone sismique, il se pourrait que votre logement comporte des murs de contreventement qui servent à porter les charges supérieures verticales mais également à contrer l’action horizontale qui survient en cas de séisme. Il est crucial de ne pas casser ces murs de contreventement qui assurent la stabilité de l’ouvrage en cas de séisme.

La prudence est aussi de mise lorsque vous souhaitez casser un mur porteur dans un bâtiment ancien. En effet, vous pourriez identifier un mur comme n’étant pas porteur (cloison) et envisager de le casser. Pourtant, il arrive que le plancher supérieur s’affaisse et repose sur la cloison, qui devient dès lors « semi-porteuse ». Il est alors très risqué de casser cette cloison.

Pour toutes ces raisons, il est vivement recommandé de faire appel à un bureau d’études techniques dès que vous avez le moindre doute pour savoir comment savoir si un mur est porteur. De plus, en sollicitant l’intervention d’un BET structure, celui-ci délivrera en plus de son étude la méthode destructive à suivre ainsi que le dimensionnement des éléments structurels de reprise des charges.

Vous savez si votre mur est porteur ? Passez à l’étape suivante et faites appel à nos équipes pour vous délivrer un devis détaillé au prix le plus juste !
Demander un devis gratuit

Devis en ligne

Un projet de travaux

Nous vous répondons dans les meilleurs délais

Demander un devis